jeudi 24 avril 2014

Starters, tome 1

 
Ecrit par Lissa Price, paru en 2012 aux éditions Robert Laffont (448 pages)
 
Qu'est-ce que ça raconte ?
 
Dans un futur proche : après les ravages d'un virus mortel, seules ont survécu les populations très jeunes ou très âgées : les Starters et les Enders. Réduite à la misère, la jeune Callie, du haut de ses seize ans, tente de survivre dans la rue avec son petit frère. Elle prend alors une décision inimaginable : louer son corps à un mystérieux institut scientifique, la Banque des Corps. L'esprit d'une vieille femme en prend possession pour retrouver sa jeunesse perdue. Malheureusement, rien ne se déroule comme prévu... Et Callie réalise bientôt que son corps n'a été loué que dans un seul but : exécuter un sinistre plan qu'elle devra contrecarrer à tout prix !

Qu'en as-tu pensé ?

Encore une agréable découverte de la collection R - je commence à sacrément l'apprécier, dites donc !
Malheureusement, certaines idées reviennent : héroïne qui a du caractère qui se bat pour la survie de sa famille, personnages un peu clichés, etc.
Mais c'est un sympathique roman quand même.
Nous sommes immiscés dans la peau de Callie, jeune fille de 16 ans, qui pour gagner un  peu d'argent prête son corps à la Banque des Corps. Ce qui veut dire que des Enders habiteront dans son corps pendant une durée déterminée afin de retrouver la jeunesse le temps de quelques moments.
L'idée est bien trouvée, et assez originale.
Le démarrage est un  peu long, mais à un moment précis, on est embarqués dans l'histoire (lu en 3 h).
Dernier chapitre un peu flou, dommage.
Mais je compte bien lire le deuxième tome "Enders" !

3 commentaires:

  1. Un très bon roman, et une très bonne critique : courte, précise, tout est dit !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu l'as lu ?
      Il t'a plu je suppose alors !

      Supprimer
  2. cette série est dans ma pal, mais je viens de m'enfiler Divergente d'un coup alors je pense que je vais lire autre chose qu'une dystopie maintenant. Mais ta chronique donne envie (plus encore) de le lire

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à laisser un petit commentaire, ça me fait super plaisir !