mercredi 31 décembre 2014

Trente-six chandelles

Ecrit par Marie-Sabine Roger, paru aux éditions Rouergue dans la collection la brune

Résumé éditeur :

Allongé dans son lit en costume de deuil, ce 15 février, à l'heure de son anniversaire, Mortimer Decime attend sagement la mort car, depuis son arrière grand-père, tous les hommes de sa famille sont décédés à onze heures du martin, le jour de leurs 36 ans. La poisse serait-elle héréditaire, comme les oreilles décollées ? Y a-t-il un gène de la scoumoune ? Un chromosome du manque de pot ? Que faire de sa vie, quand le chemin semble tout tracé à cause d'une malédiction familiale ? Entre la saga tragique et hilarante des Decime, quelques personnages singuliers et attendrissants, une crêperie ambulante et une fille qui pleure sur un banc, on suit un Mortimer finalement résigné au pire. Mais qui sait si le Destin et l'Amour, qui n'en sont pas à une blague près, en ont réellement terminé avec lui ?



Mon avis :

Premièrement, j'ai eu la chance de lire ce livre dans le cadre des matchs de la rentrée littéraire de Price Minister 2014, donc merci à eux pour cet envoi et cette belle découverte.

Je l'ai lu en lecture commune avec Goutte du blog Rivière de Mots.

Tout d'abord, rien qu'en lisant le résumé on se dit : "quoi ?". Mortimer Decime (le nom de famille nous en dit quelque chose) est issue d'une famille sur laquelle plane une malédiction : tous les hommes de la famille meurent le jour de leurs 36 ans à 11h précises. Et si le Destin en décidait autrement ? 

Tout le long du roman, divers flash back qui raconteront l'histoire de la malédiction, comment il a écarté pas mal de choses car il savait qu'il allait mourir, etc.

Avec ce roman, Marie-Sabine Roger nous parle d'un sujet assez présent, la peur de la mort, avec une plume empreinte de fantaisie, d'humour et de légèreté. Et comme l'a dit Goutte dans sa chronique, il y a un surplus d'adjectifs assez perturbant, même si on s'y habitue.

Mortimer est un personnage assez intéressant et attachant à sa façon car il a un sens de l'humour, il redécouvre la vie avec quelques difficultés, mais qui va voir de l'avant.

Je reconnais que j'ai eu du mal à me lancer, mais les chapitres sont courts, le rythme est assez prenant, et une fois dedans, je m'en suis mieux sortie !

En conclusion, une sympathique découverte, que je vous recommande !

La chronique de Goutte : ICI


7 commentaires:

  1. Coucou!
    C'est un livre qui me tente beaucoup!
    Ta chronique ainsi que celle de Goutte m'ont convaincue!
    Merci pour ton travail!
    Tous mes voeux pour 2015 !!

    RépondreSupprimer
  2. Coucou!
    Ta chronique m'a convaincue: il faut que je lise ce livre!
    Bonne année à toi !

    RépondreSupprimer
  3. Coucou ! Je poste un p’tit commentaire sur ton blog aujourd’hui pour déjà te souhaiter une très belle année 2015 et aussi pour t’annoncer que je viens d’ouvrir mon tout premier concours sur mon blog et que tu pourrais gagner un livre des Editions Sarbacanes gratuitement > lecturado.weebly.com
    Bonnes fêtes et bonne continuation ! *-*

    RépondreSupprimer
  4. Un livre qui est dans ma wish-list depuis un petit moment déjà et ton avis me donne envie de le découvrir au plus vite.
    Je te souhaite une bonne année 2015 !

    RépondreSupprimer
  5. J'ai lu ce livre il y a peu de temps et ça a été une lecture très agréable également ! Mais Mortimer n'est pas le personage que j'ai préféré, j'avais plus pitié de lui qu'autre chose.

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à laisser un petit commentaire, ça me fait super plaisir !